M2 - Option Génie Énergétique [O GE]

L’option Génie Energétique peut être suivie au cours du premier semestre de 3ème et dernière année de formation initiale du cycle ingénieur. Elle fait suite à la Majeure Energétique.

Son programme d’enseignement s’intègre dans le contexte économique actuel de croissance responsable et durable et repose sur l’apprentissage des métiers de la conception et conduite d’installations de production d’énergie et de transport de fluide dans les secteurs de l’industrie, du tertiaire et du résidentiel.

Au cours de cette option, les connaissances scientifiques de l’énergétique sont approfondies au travers d’enseignements sur les machines à fluides compressibles (turbines à gaz, turbines vapeur, cycles mixtes, cogénération). Une partie de la formation porte également sur les connaissances techniques du fonctionnement des installations productrices d’énergie (génie nucléaire, conception de chaudières, électricité, production de froid industriel), des problématiques associées (traitement de l’eau dans le tertiaire et l’habitat, acoustique et vibrations) et des enjeux environnementaux (bilan carbone, maitrise de l’énergie).

A l’issue de cette formation, les étudiants trouvent leurs premiers emplois principalement dans des bureaux d’étude, des entreprises productrices d’énergie ou gérant des installations thermiques, des fabricants de matériels et de composants, des organismes de contrôle ou des collectivités territoriales.

En lieu et place de ce semestre d’étude, il est également possible pour les étudiants

  • de poursuivre leur cursus d'ingénieur dans une université étrangère avec laquelle Mines Douai a conclu un accord de partenariat (Imperial College of London, Cranfield, Durham en Angleterre, Technische Universität - Berlin en Allemagne, l’Ecole Polytechnique de Montréal ou l’Ecole de Technologie Supérieure de Montréal au Canada, etc),
  • d’intégrer une autre école du Groupement des Ecoles des Mines, de l’Institut Mines-Telecom ou de réaliser une formation spécialisée dans des établissements tels que l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (I.N.S.T.N.) ou l'IFP School,
  • de suivre un master recherche en parallèle de la formation d’option.

Tout au long de la formation, un Projet Scientifique et Technique (PST) est mené sous forme de travail de groupe autour d’un sujet généralement proposé par un client industriel ou une autre entité externe à l’école et est tutoré par un enseignant-chercheur de l’école. Enfin, le cycle de formation ingénieur se termine par un « Stage de Fin d’Etude » d’une durée minimale de 25 semaines (6 mois).

Contact :

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter
Serge RUSSEIL, Responsable Pédagogique, 03 27 71 23 88